Actualités

Salt

 
 
Jolie

Lorsque vous êtes un agent de la CIA en fuite, la vitesse est primordiale. Le principe en a bien été démontré par l’actrice Angelina Jolie (qui incarne la fugitive Evelyn Salt) dans Salt, le thriller d’espionnage produit par Sony Pictures et réalisé par Phillip Noyce. La vitesse a également joué un rôle essentiel dans la création des effets visuels du film, qui ont été exécutés en partie par Tikibot, une société d’effets visuels basée à Moscou, chargée de créer 120 scènes d’effets visuels pour le film, tourné à New York et en Russie.

DÉFI

Le défi de Tikibot sur Salt était de développer une large gamme d’effets « invisibles », en créant ou en améliorant les traces de sang et les explosions, la génération des bâtiments calculés par ordinateur, les extensions de plateau et le travail numérique ; le tout devant s’intégrer parfaitement et de manière photoréaliste dans les flux vidéo live. « Notre travail n’a pas été conçu pour se démarquer, mais pour maintenir l’attention du public sur la partie la plus importante du film : l’histoire », a déclaré Kevin Jackson, fondateur et superviseur des VFX de Tikibot.

Le défi posé par les effets « invisibles » de Salt est qu’ils devaient être développés sur de longues séquences. Tikibot devait non seulement créer des effets haute qualité, mais également s’assurer que la continuité était maintenue lorsque les effets étaient édités dans des séquences complètes fournies par la production, le tout dans une série d’itérations rapides avec un plan de montage serré.

Solution

Tikibot a utilisé avec succès un pipeline comprenant Adobe Premiere Pro Creative Suite 5 et les processeurs graphiques (GPU) professionnels NVIDIA Quadro. En tirant parti de l’architecture de traitement parallèle NVIDIA CUDA™, Premiere Pro CS5 offre un traitement, une lecture et une édition en temps réel du contenu haute résolution natif et des effets graphiques.

Jackson et l’équipe de Tikibot ont incorporé dans leur pipeline plusieurs outils logiciels de composition, comme Autodesk Maya pour l’animation 3D, RenderMan de Pixar pour le rendu, et Adobe Premiere Pro pour l’édition des VFX et la lecture vidéo, le tout renforcé par la puissance de l’accélération des GPU Quadro.

« Nous sommes principalement une entreprise basée sur PC, avec un pipeline conçu pour les productions à budget limité », indique Jackson. « Nous utilisions autrefois Final Cut, mais lorsque Adobe a sorti CS5 avec l’accélération des GPU NVIDIA CUDA dans Premiere Pro, nous nous sommes intéressés de près au passage à Premiere. L’édition VFX nécessite une lecture plus rapide, car nous mettons constamment à jour de nouvelles versions pour nos montages. »

Impact

La lecture des effets visuels accélérés par CUDA grâce aux GPU NVIDIA a aidé Tikibot à atteindre l’efficacité de flux de travail qu’ils recherchaient, avec Premiere Pro et le reste de leur pipeline. Dans une scène nocturne où Salt attaque ses camarades à bord d’un bateau, la vidéo réelle était un peu trop sombre et la production avait besoin de passages rapides montrant comment la séquence pouvait être améliorée. « Nous avons rapidement corrigé la couleur de la scène pour la balance des blancs et avons un peu éclairci l'image. Nous avons ajouté des explosions, du feu, de la fumée et des tirs d’armes calculés par ordinateur. L’accélération CUDA a permis de réaliser des scènes-clés en 1080p et de placer une grande explosion avec des débris derrière Salt, en ajoutant des effets d’éclairage et un petit zoom numérique pour voir comment tout allait fonctionner, avant de passer à la simulation intégrale », a indiqué Jackson.

L’accélération des GPU NVIDIA dans Adobe Flash a également offert à Tikibot une accélération des révisions : leur outil de collaboration basé sur Flash, Studiopass, les a aidés à visualiser des résolutions 1080p et plus élevées tout en maintenant une haute qualité graphique et un grand nombre d'images par seconde.

« Le passage de Final Cut à Premiere Pro s’est fait sans difficulté, avec une période d’apprentissage minimale, et l’accélération CUDA a garanti des effets rapides et a facilité la fluidité de la lecture vidéo. Le rendu final des fichiers du film a été un processus simple et très rapide. D'une manière générale, Premiere Pro CS5 et CUDA de NVIDIA se sont avérés être une combinaison gagnante et un outil parfait dans notre pipeline. Ils offrent le meilleur de leur catégorie. »

Tikibot est actuellement plongée dans la production de ses prochains projets Premiere Pro avec CUDA, un projet de la Coupe du Monde de la FIFA regroupant deux films par Rupert Wainwright, et une autre collaboration avec Angelina Jolie, cette fois dans ses débuts en tant que réalisatrice : il s’agit d’une histoire d’amour et de guerre en Bosnie, actuellement en production. Jackson a déclaré : « Nous sommes réellement impressionnés par le pipeline Premiere que nous avons utilisé pour créer des effets pour « Salt », et avons hâte de découvrir les nouvelles technologies d’accélération GPU qu’Adobe et NVIDIA offriront dans le futur. »



 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest