Actualités

NVIDIA augmente le régime des machines VFX de SPY pour « Priest »

 
 

Priest
Dans le thriller de science-fiction post-apocalyptique « Priest » de Screen Gems, un religieux guerrier sort de sa cachette lorsque sa nièce est kidnappée par une bande de vampires assoiffés de sang. Dirigé par Scott Charles Stewart sur la base du roman graphique du même nom, « Priest » est sorti en 2D et en 3D stéréoscopique. La première a eu lieu le 13 mai. Un des fabricants leaders de VFX, SPY, une entreprise du groupe FotoKem basé à San Francisco, s’est appuyé sur les solutions graphiques professionnelles NVIDIA® Quadro® pour aider à créer 125 effets visuels, dont une séquence importante impliquant une collision de train à fort impact.

Client NVIDIA de longue date, SPY se sert dans sa production d’effets visuels, des avantages en termes de rapidité et de flexibilité des processeurs graphiques (GPU) professionnels Quadro. Selon Mike Janov, superviseur VFX chez SPY : « Nous avons fait exploser beaucoup de choses dans nos prises pour « Priest ». Sans les cartes Quadro, nous n’aurions pas pu manipuler ni afficher de façon interactive les shaders, les particules et les détails des effets visuels calculés par ordinateur, nécessaires au développement de l’aspect visuel de nos séquences. »

SPY avait pour mission de faire exploser des motos créées sur ordinateur qui se désintègrent suite à un impact, et devait donc trouver un moyen pour que les motos conservent autant que possible leur structure juste avant de toucher le sol et de partir en morceaux.

Priest

SPY a utilisé Autodesk Maya, accéléré par les GPU Quadro, pour la modélisation des surfaces dures, NVIDIA mental ray pour le rendu, Autodesk 3ds Max pour la dynamique et les effets spéciaux et Krakatoa de Thinkbox Software pour les effets de particules. La composition a été effectuée avec NUKE de The Foundry et Autodesk Flame.



Priest
Selon M. Janov : « Nous avons pu créer l’aspect visuel recherché en utilisant Particle Flow en 3ds Max. Nous avons alors pu charger la moto complète sous forme d’ensemble de particules, ce qui nous a permis de minimiser assez rapidement la dynamique de la moto. Selon le degré de précision souhaité, il nous suffisait d’actionner légèrement un bouton pour définir une valeur fixe. La moto perdait le contrôle, tombait au sol et commençait à se désintégrer et les pièces à s’éparpiller sur la base des valeurs définies au sein du système fixe. Travailler avec NVIDIA Quadro nous a donné la rapidité et la flexibilité permettant de créer de nombreuses itérations de ces effets cruciaux. »


Priest
SPY construit des postes de travail assistés par ordinateur depuis les années 1990 et a misé sur une optimisation de la performance de production VFX pour répondre au calendrier de livraison serré de leurs prises pour « Priest ». « Il y a beaucoup d’obstacles à franchir lorsque de nombreux artistes collaborent à la production de prises photoréalistes », explique Eric Hanson, vice-président directeur de FotoKem Creative Services et co-fondateur de SPY. « Nous avons toujours pu surmonter ces obstacles avec les GPU NVIDIA dans toutes les plateformes que nous déployons. Nous travaillons avec les cartes graphiques Quadro en raison de l’apport technologique au niveau de notre production VFX et de la confiance que nous avons dans la qualité de l’assistance fournie par NVIDIA.”

Image publiée avec l’aimable autorisation de Screen Gems

# # #



 
 
 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest