ACTUALITES

Encore plus d’accélérateurs sur les meilleurs supercalculateurs du monde

Plus de 100 systèmes accélérés désormais parmi le Top 500

Points clés du top 500

  1. Un tiers des FLOPS fonctionnent désormais grâce aux accélérateurs
  2. Les GPU Tesla NVIDIA raflent 23 des 24 nouveaux supercalculateurs accélérés
  3. Les supercalculateurs Tesla ont augmenté de 48 % par an, ces cinq dernières années

NVIDIA Corporation:   
Stéphane Quentin
Southern Europe Product PR Manager
NVIDIA
Email: squentin@nvidia.com
Direct: +33 1 55 63 84 93

Agence de Relations Presse   
OXYGEN
Carole DA SILVA
cdasilva@oxygen-rp.com
nvidia@oxygen-rp.com
+33 141 11 35 45

AUSTIN, Texas—SC15—18 novembre 2015— La liste des 500 meilleurs supercalculteurs au monde publiée aujourd'hui montre à quel point les systèmes accélérés façonnent l'avenir du secteur.

Pour la première fois, plus de 100 systèmes accélérés figurent sur la liste des 500 supercalculteurs les plus puissants du monde, représentant 143 pétaflops et plus d'un tiers du total des FLOPS de la liste. Les supercalculteurs NVIDIA® Tesla® basés sur GPU constituent 70 de ces systèmes - ainsi que 23 des 24 systèmes nouvellement introduits dans la liste - reflétant une croissance annuelle de presque 50 % ces cinq dernières années.

Trois raisons principales expliquent que les accélérateurs soient de plus en plus utilisés pour le calcul à haute performance.

La première, c'est que les lois de Moore ne cessent de ralentir, ce qui oblige le secteur à trouver de nouveaux moyens pour fournir une certaine puissance de calcul de manière plus efficace. La deuxième, c'est que des centaines d'applications - parmi lesquelles figurent celles utilisées le plus souvent - sont désormais accélérées par GPU. La troisième, c'est que de modestes investissements dans des accélérateurs peuvent désormais représenter une augmentation significative du débit et une maximisation de l'efficacité des sites de supercalcul et des centres de données hyperscale.

« Un jour, tous les supercalculteurs seront accélérés » a prédit Jen-Hsun Huang, co-fondateur et PDG de NVDIA. « Les plus grands sites de supercalculteurs du monde se sont désormais tournés vers le calcul accéléré par GPU, ce qui se reflète sur la liste du top 500 publiée aujourd'hui. Alors que le rythme des découvertes s'accélère et que les chercheurs se tournent vers le calcul, l'apprentissage automatique et la visualisation, nous nous attendons à voir cette tendance s'accentuer. »

Beaucoup de systèmes parmi les plus performants du monde utilisent les accélérateurs NVIDIA Tesla, et notamment les supercalculateurs les plus rapides sur 10 pays différents. On y trouve notamment : le système le plus rapide des États-Unis, Titan, au Oak Ridge National Laboratory ; le système le plus rapide de Russie, Lomonosov 2, à l'université d'État de Moscou ; et le système le plus rapide d'Europe, le Piz Daint situé en Suisse, au Centre national suisse de calcul.

Les lois de Moore ralentissent
Tandis que la taille des transistors s'approche de l'échelle atomique, il est de plus en plus difficile d'améliorer les performances de micro-puces sans augmenter de manière disproportionnée la puissance ou le coût. Et alors que le secteur ne peut plus se reposer sur le doublement des performances tous les 18 mois, la demande en puissance de calcul continue d'exploser. C'est ce qui a mené à l'augmentation de l'utilisation des accélérateurs qui collaborent avec les CPU pour pousser les performances d'applications scientifiques et techniques.

Des centaines d'applications HPC supportent les accélérateurs GPU.
Depuis 2008, la plateforme Tesla a connu une forte croissance du nombre d'applications scientifiques, d'ingénierie et d'analyse des données entre autres supportées : on compte désormais 370 applications accélérées par GPU disponibles.

Une nouvelle étude menée par Intersect360 Research, une entreprise de recherches technologiques, montre que près de 70 pour cent des 50 applications HPC les plus largement utilisées - et 90 % du top 10 - supportent le calcul accéléré par GPU. Y figurent ANSYS Fluent, application d'analyse de la dynamique des fluides ; GROMACS, application de dynamique moléculaire ; et désormais - comme annoncé isolément hier - VASP, une application de simulation atomistique utilisée par les chercheurs du monde entier pour modéliser le comportement des atomes individuels au niveau électronique.

L'un des auteurs de l'étude, Addison Snell, PDG d'Intersect360 Research, a affirmé : « Le calcul accéléré a atteint son point de bascule dans le calcul de haute performance, alors que les GPU NVIDIA Tesla sont les leaders sur le marché. L'adoption d'accélérateurs et la disponibilité de versions accélérées par GPU des principaux codes HPC n'ont cessé de croître. »

Améliorer la capacité de traitement des centres de données avec les GPU
Les centres de données hyperscale et de supercalcul peuvent coûter des centaines de millions de dollars. Autrefois, la croissance stable des lois de Moore leur permettait de progresser avec de nouveaux CPU pour répondre à une demande toujours croissante. Ce n'est désormais plus possible. Avec l'avènement du calcul accéléré par GPU, ces énormes investissements dans les centres de données peuvent être prolongés en ajoutant des accélérateurs NVIDIA Tesla qui stimulent la puissance de traitement nécessaire pour répondre à la demande.

Suivez les actualités de NVIDIA
Inscrivez-vous au Blog NVIDIA, suivez-nous sur Facebook, Facebook NVIDIA France, Google+, Twitter, LinkedIn et Instagram. et regardez les vidéos NVIDIA sur YouTube et les photos sur Flickr.

À propos de NVIDIA
Depuis 1993, NVIDIA (Nasdaq: NVDA) a été le pionnier des arts et de la science de l'informatique visuelle. Ses technologies proviennent de la transformation d'un monde d'écrans dans un monde de découverte interactive - pour tous en allant des joueurs aux scientifiques en passant par les consommateurs et les entreprises. Plus d'informations sur http://www.nvidia.fr/page/newsandevents.html et http://blogs.nvidia.com

Certaines affirmations du présent communiqué de presse y compris, mais sans s'y limiter : l'effet des systèmes accélérés, des lois de Moore et des investissements dans les accélérateurs ; le fait que tous les superordinateurs soient accélérés un jour ; la tendance croissante au calcul accéléré par GPU ; la demande en calculs continuant à croître ; et l'adoption d'accélérateurs et la disponibilité de codes HPC accélérés par GPU, sont des affirmations de prévision sujettes aux risques et incertitudes qui pourraient provoquer des résultats matériellement différents des résultats attendus. Les facteurs importants pouvant influencer les résultats comprennent: la conjoncture économique mondiale ; notre dépendance envers des tiers pour fabriquer, assembler, emballer et tester nos produits ; l'impact du développement technologique et de la concurrence ; le développement de nouveaux produits et de nouvelles technologies ou améliorations apportées aux produits ou aux technologies existants ; l'acceptation commerciale de nos produits ou des produits de nos partenaires ; les défauts de conception, de fabrication ou logiciels ; l'évolution des préférences ou des demandes des consommateurs ; les changements des normes et des interfaces du secteur ; la perte inattendue de la performance de nos produits ou technologies intégrés dans les systèmes ; ainsi que d'autres facteurs énoncés ponctuellement dans les rapports déposés par NVIDIA auprès de la Securities and Exchange Commission, ou SEC, y compris dans le formulaire 10-Q pour l'exercice financier clôturé au 26 juillet 2015. Des copies des rapports enregistrés auprès de la SEC sont publiées sur le site web de l'entreprise et peuvent être fournies par NVIDIA gratuitement. Ces déclarations prévisionnelles ne sont pas des garanties de performances futures et ne sont valables que pour la date de la présente et, sauf si requis par la loi, NVIDIA refuse toute obligation de mettre à jour ces déclarations prévisionnelles afin qu'elles correspondent à des événements ou circonstances futurs.

###

© 2015 NVIDIA Corporation. Tous droits réservés. NVIDIA, le logo NVIDIA, CUDA et Tesla sont des marques de commerce et/ou des marques déposées de NVIDIA Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. D'autres noms de produits ou de sociétés peuvent être des marques commerciales des sociétés respectives auxquelles ils sont associés. Les caractéristiques, tarifs, disponibilités et spécifications sont susceptibles de changer sans préavis.