Back
PIÈCES JOINTES
LIENS CORRESPONDANTS

Northeast Utilities

 
 
Northeast Utilities (NU), principal fournisseur d'électricité de la Nouvelle-Angleterre, approvisionne des millions de particuliers et d'entreprises du Maine au Maryland. Basée à Berlin (Connecticut), la société emploie environ 6 500 personnes sur 60 sites disséminés dans trois états. Son parc micro-informatique est géré par deux ingénieurs système et leur responsable : Gary Rubin. Gary et son équipe ont récemment testé l'architecture de pilote unifiée (UDA) de NVIDIA® dans le cadre de l’évaluation d'un nouvel ordinateur de bureau HP, le Compaq D325 professionnel doté du chipset nForce™2 de NVIDIA.

La sélection d’un nouveau PC
Avant d’arriver sur les bureaux de NU, tout nouveau PC se doit de passer avec succès les tests d'évaluation réalisés par G. Rubin et son équipe. Les critères d'évaluation portent sur la qualité, les performances, la compatibilité avec les applications et le support.

Après une première phase d’inspection, le nouvel ordinateur est soumis à une série de tests de performance. Ensuite, l'équipe personnalise, installe et vérifie les logiciels.

G. Rubin explique : « Les tests de performances sont généralement réalisés sur l'image logicielle standard fournie avec le système. Lorsque les performances des PC testés remplissent nos critères de qualification, nous passons aux étapes suivantes. Nous commençons par personnaliser le logiciel du système (la construction d'une image pour une nouvelle plate-forme informatique peut prendre jusqu'à dix heures). Nous chargeons ensuite l'image et évaluons la compatibilité du système avec notre logiciel et nos applications. Cette étape peut demander jusqu'à une semaine de travail. Étant donné que notre équipe ne compte que deux ingénieurs système, nous cherchons des plates-formes qui simplifient le développement, le déploiement et la gestion de la configuration logicielle de notre parc de micro-ordinateurs. »



Northeast Utilities quote

Ordinateurs Compaq HP et UDA : opérationnels en un clin d’œil
À l'automne dernier, NU a testé et approuvé un ordinateur de bureau HP : le PC professionnel Compaq D315. Cet ordinateur incorporait un jeu de puces nForce NVIDIA. « Nous avions déjà une bonne expérience de la technologie NVIDIA. Nous apprécions tout particulièrement son architecture de pilote unifiée. L'UDA permet de changer de carte graphique sans changer de pilote. Cette flexibilité de configuration est un atout considérable pour nos utilisateurs qui peuvent ainsi installer rapidement et facilement la toute dernière solution NVIDIA dès sa sortie » dit Rubin. « Avec le D315, nous avons découvert que le chipset nForce et l'UDA pouvaient étendre ce type de flexibilité à l’ensemble de la plate-forme. HP avait annoncé que le D315 et la technologie nForce ouvraient la voie aux images « universelles » ; le futur PC professionnel Compaq D325 ne demanderait pas une nouvelle image. Une seule image logicielle pour une ligne complète de produits, l’idée était plus que séduisante ! »

NU a donc acheté des ordinateurs professionnels Compaq D315 et a immédiatement été satisfaite des résultats obtenus. La phase de vérification du système a été réalisée en un temps record : trois petites heures ont suffi pour élaborer une image logicielle avec les pilotes nForce de NVIDIA. Une fois l’ensemble de la procédure terminée, l'équipe a déployé les ordinateurs HP dans l'ensemble de l'entreprise. Rubin et son équipe avaient hâte de savoir si le Compaq D325 professionnel allait vraiment tenir la promesse faite en matière de compatibilité.

Une seule image logicielle
Dès que le Compaq D325 a fait son apparition sur le marché, l'équipe de NU l'a donc immédiatement testé. Les performances étaient excellentes. Le nForce2 de NVIDIA fournissait des performances vidéo 3D pratiquement doubles par rapport à la plate-forme précédente. Le débit du contrôleur de mémoire du nForce2 était supérieur à la bande passante DDR 333 standard et le contrôleur E/S du nForce de la seconde génération était à l’origine d’une augmentation notable des performances du disque dur. Puis le moment de vérité est arrivé. L'image logicielle du D315 allait-elle fonctionner sur le nouveau système ? Pour s'en assurer, l'équipe a supprimé l'image Microsoft® Windows® XP standard du disque dur et l’a remplacée par celle de ses Compaq D315. Résultat des courses, l’image fonctionnait effectivement à la fois sur le nouvel ordinateur et sur l'ancien. L’ingénieur système Matt Boyajian le confirme : « Notre image était parfaitement stable et il était inutile d'ajouter des profils. Nous pouvions retirer physiquement le disque dur d’un Compaq D325, le mettre dans un Compaq D315 et l'utiliser immédiatement sans aucun problème. C’était la première fois que nous avions une image logicielle multi-machine aussi parfaite. Toutes les tentatives précédentes avec des équipements d'autres marques avaient débouché sur des résultats inacceptables et des images criblées de pilotes inutiles. L'association entre le Compaq D325 et le nForce2 a tenu ses promesses et même plus. »

Le plus UDA
Comme des milliers de gestionnaires d'équipements informatiques, l'équipe de NU doit assurer la gestion d'ordinateurs de bureau dont l’âge peut atteindre quatre ans. Chaque trimestre, Rubin et son équipe effectuent une réévaluation de tous les ordinateurs de l'entreprise afin de vérifier si les logiciels ont besoin de mises à jour. La possibilité de prendre en charge les ordinateurs Compaq avec une seule image réduit considérablement le temps consacré à ces évaluations pendant toute la durée de vie de la plate-forme. « Les pilotes nForce unifiés de NVIDIA ont contribué à la réduction des coûts de développement des images logicielles » affirme Rubin. John Ciullo, l’ingénieur système de l'équipe de Rubin, ajoute : « Vu le grand nombre d'ordinateurs que nous devons gérer, la simplification des procédures de développement et de test de l'image est un atout considérable. La ligne complète des produits Compaq a représenté pour nous une grande victoire. Nous sommes également très satisfaits de l’assistance fournie pour les pilotes NVIDIA : les pilotes sont régulièrement mis à jour et les problèmes sont souvent résolus avant même d’être détectés. Cette stabilité, alliée à un matériel solide, nous simplifie considérablement la tâche. NVIDIA ne change jamais les chipsets que nous avons, tandis que d'autres constructeurs changent constamment les fonctionnalités au bout de quelques mois à peine nous obligeant à modifier les ordinateurs de bureau et à résoudre des problèmes de compatibilité complexes. NVIDIA a éliminé toutes ces complications. Le matériel est stable et les évolutions sont invisibles pour les utilisateurs et les applications. »



 
 
 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest