Back

Le processeur vidéo on-chip

 
 

Les jeux pour PC de la prochaine génération ne sont pas les seules applications à réclamer une hausse des performances des cartes graphiques actuelles. Le grand public attend désormais d’un PC le nec plus ultra en matière de lecture DVD, d’encodage et de décodage TV, et de prise en charge des formats télévisuels haute définition. Le CPU ne suffit plus à satisfaire toutes ces demandes. C’est pourquoi les derniers processeurs graphiques (GPU) de NVIDIA sont configurés de manière à prendre en charge le traitement vidéo.

Les GPU de la série NVIDIA GeForce 6 sont équipés d’un processeur vidéo programmable révolutionnaire, qui offre ce qui se fait de mieux en termes de fonctions vidéo haute qualité. Ces GPU fournissent une accélération on-chip pour de nombreuses fonctions qui étaient auparavant gérées par le CPU ou un deuxième processeur. En réalité, un GPU GeForce 6 joue le rôle de deux puces : c’est à la fois un GPU et un processeur vidéo.

Le traitement vidéo sur le GPU gère les deux principales utilisations de la vidéo : la lecture (le décodage) et l’enregistrement de la vidéo analogique puis sa conversion dans un format numérique défini (l’encodage). Le format d’encodage et de décodage le plus courant est le format MPEG-2. D’autres formats répandus, tels que Windows Media Video9 (WMV9), sont également pris en charge par les GPU GeForce 6.

Le décodage vidéo
Élément essentiel du traitement vidéo d’aujourd’hui, le format MPEG-2 est à la base de fonctions telles que la lecture de DVD. Par le biais de technologies avancées telles que la compensation du mouvement et la transformation IDCT (Inverse Discrete Cosine Transformation), les processeurs graphiques GeForce 6 gèrent le décodage MPEG-2 avec une efficacité remarquable, en délestant le CPU du fardeau que constitue la lecture vidéo. Résultat : une image fluide de haute qualité et une consommation d’énergie réduite.

Deux autres points importants doivent être soulignés : les GPU de la série GeForce 6 sont entièrement programmables et peuvent gérer les formats tels que le WMV9 et le MPEG-4. Le moteur de compensation de mouvement NVIDIA accélère la décompression pour divers formats vidéo, notamment les formats WMV9, MPEG-4, H.264 et DiVX. Tout comme pour la compensation de mouvement MPEG-2, le moteur vidéo NVIDIA est capable de gérer la plupart des calculs très gourmands en ressources, laissant les tâches plus simples à la charge du processeur.

L’encodage vidéo
Les GPU de la série GeForce 6 peuvent également accélérer l’encodage vidéo matériel. En général, l’encodage vidéo est une procédure complexe et longue, mais ce n’est pas le cas pour les GPU GeForce 6 qui sont équipés d’un moteur d’évaluation des mouvements. Faisant appel à des technologies avant-gardistes, ce moteur génère une qualité vidéo impeccable à un débit binaire identique ou inférieur, et réduit le recours au CPU, ce qui augmente les performances système.

Conçu pour l’avenir
Sur les GPU de la série GeForce 6, le traitement vidéo a été conçu en pensant aux formats de demain. De par sa conception extrêmement souple, le processeur vidéo de ces GPU s’adaptera facilement aux algorithmes nouveaux et améliorés vidéo qui feront leur apparition sur le marché. De plus, des fonctions intéressantes telles que le désentrelacement, la correction gamma et la réduction du bruit sont programmées dans leur processeur vidéo. Grâce à ces fonctions et à la programmabilité totale du processeur vidéo, les GPU de la série NVIDIA GeForce 6 créent une base solide pour la prise en charge des périphériques vidéo actuels et futurs et les options de visualisation souples. Ils se caractérisent par leur capacité à héberger un large éventail d’applications vidéo sophistiquées afin de répondre aux besoins de chacun.

 



 
 
 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest