Back
LIENS CORRESPONDANTS

Moteur CineFX

 
 

Les grandes productions hollywoodiennes rivalisent d'effets spéciaux toujours plus impressionnants et, en bon spectateur, vous êtes habitué à voir des explosions impressionnantes de réalisme, des tempêtes aux déferlantes plus vraies que nature et des couleurs d'une remarquable intensité. Pourquoi renoncer à cette qualité quant il s'agit de jouer ? Conçu pour des langages de programmation de haut niveau tels que le Cg, les moteurs CineFX de la première et de la deuxième génération des GPU GeForce FX de NVIDIA® produisent des effets à la hauteur des meilleurs films d'action. En utilisant une technologie de traitement de la couleur de qualité cinématographique 128 bits, les personnages et les univers en 3D semblent plus vrais que jamais. Les rêves hollywoodiens sont maintenant une réalité pour les ordinateurs de bureau.

Avec l'introduction des GPU GeForce FX 5900, le moteur CineFX 2.0 de la seconde génération optimise toutes les phases du pipeline graphique en doublant la puissance des nuanceurs de pixels en virgule flottante de son prédécesseur. Ce bond en avant formidable se traduit immédiatement par le doublement de la puissance des shaders en virgule flottante et une nette hausse de performance grâce à l'exécution plus rapide et plus efficace des nuanceurs de pixels.

Le moteur CineFX permet aux développeurs d'imprimer leur propre style au contenu numérique et d'obtenir des effets visuels cinématographiques en temps réel grâce à des programmes graphiques spécialisés : les shaders ou nuanceurs. Équipé du CineFX, le GeForce FX fait oublier le taux de remplissage de pixels simple d'hier au profit du très sophistiqué ombrage de pixels. Le GeForce FX élimine nombre des barrières de programmation autrefois associées aux pixel shaders en supportant des programmes longs qui permettent d'obtenir des effets extrêmement élaborés et les fonctionnalités de branchement conditionnel pour une efficacité supérieure. Pour maximiser le choix de programmation, le CineFX inclut la mise en œuvre de fonctionnalités matérielles la plus complète qui soit pour les environnements OpenGL® et Microsoft® DirectX®, support total des dernières spécifications de vertex shaders et pixel shaders DirectX 9.0 compris.


Le charmant lutin de la démo tech Dawn de NVIDIA emploie plusieurs effets d'ombrage de pixels et de sommets avancés. Une combinaison complexe de mappes de couleurs, de mappes spéculaires et de mappes de caractéristiques sanguines est à l'origine de sa peau très réaliste. Pouvez-vous faire la différence entre la vraie peau et celle de notre lutin ? Visionnez la démo Dawn et jugez vous-même !

VERTEX SHADERS 2.0+
Avec le CineFX, les capacités de traitement des vertex prennent leur envol tandis que la complexité de la programmation est considérablement réduite, ce qui donne aux développeurs les moyens d'obtenir tous les effets possibles et imaginables. Les boucles et branches généralisées peuvent dépendre des données, ce qui simplifie nettement la méthodologie de programmation du moteur CineFX par rapport aux architectures précédentes. Il est possible d'écrire un programme d'ombrage qui englobe toutes les méthodes et opérations de skinning et étant donné qu'il est possible d'effectuer les branchements par sommet, il n'est plus nécessaire de démanteler le modèle. Avec ces avancées, le CineFX élimine les obstacles qui limitaient jusqu'alors l'ombrage de sommets.

PIXEL SHADERS 2.0+
Le CineFX élève l'ombrage des pixels au rang de premier élément programmable du pipeline graphique, et fournit aux développeurs une myriade de nouvelles fonctionnalités leur permettant de contrôler les pixels et de produire des effets qui n'ont de limite que l'imagination.

Les fonctionnalités avancées du CineFX incluent le support de 1024 instructions en un unique passage de rendu, ce qui permet des effets complexes pratiquement impossibles sur les autres architectures. Les effets de volumes comme la fumée, le poil, le feu ou l'herbe, qui ajoutent profondeur et réalisme à une scène nécessitent de nombreuses instructions. Ce que le CineFX fait en un passage de rendu en demande bien davantage à ses concurrents. La prise en charge des textures procédurales permet d'éviter d'utiliser la mémoire vidéo pour les mappes de texture de grande taille en rendant possible des différences réalistes, subtiles entre les surfaces. Par ailleurs, si un éclairage complexe peut améliorer considérablement le réalisme des images, il augmente en général le temps de rendu. Avec les GPU GeForce FX toutes ces améliorations impressionnantes sont possibles sans sacrifier la performance.

En sus, les shaders peuvent désormais gérer plusieurs textures en un seul passage pour une exécution optimale, ce qui permet de superposer ou de combiner les effets comme par exemple pour recréer de la peinture s'écaillant sur une surface métallique. Le moteur CineFX permet d'introduire jusqu'à 16 cartes de texture distinctes dans un même pixel shader. Ces textures peuvent être tout élément définissant des propriétés de surface ou sous-surface telles que des mappes de relief, de déplacement, de brillance/reflets, d'environnement, d'ombre ou d'albédo.



Aging Truck

En exploitant les moteurs CineFX de NVIDIA, les programmeurs bénéficient de niveaux supérieurs de précision grâce à la couleur 128 bits, à la possibilité d'écrire des shaders plus longs incorporant davantage d'effets, au branchement et au bouclage dynamiques qui optimisent le flux de commande, et d'un temps de développement réduit grâce au langage graphique Cg. Tout cela se traduit par des environnements de jeu et des personnages d'un réalisme inédit et feront vivre à tous les passionnés des expériences en temps réel encore plus intenses.



 
 
 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest