Back

Moteur NVIDIA® CineFX™ 3.0

 
 

Imaginez ne pas pouvoir faire la différence entre un film regardé sur votre téléviseur et un jeu tournant sur votre PC ; imaginez que la frontière qui séparait les graphiques en 3D en temps réel et les effets spéciaux pré-rendus des films soit à jamais gommée. Une fois encore, NVIDIA innove en intégrant de nouvelles technologies matérielles révolutionnaires dans sa série de processeurs graphiques (GPU) GeForce 6 : la qualité des graphiques en 3D en temps réel se rapproche encore de celle des films. Cocktail parfait, les nouveaux GPU de NVIDIA réunissent la matière grise matérielle dont les développeurs ont besoin pour agrémenter leurs jeux et applications en 3D d’effets en temps réels stupéfiants, et la puissance nécessaire pour faire tourner les ordinateurs à des cadences exceptionnelles.

Des technologies avancées
La troisième génération du moteur NVIDIA® CineFXTM débride la puissance des derniers GPU de NVIDIA et simplifie la création des effets spéciaux les plus sophistiqués. Grâce à la puissance des API Microsoft® DirectX® 9.0 Shader Model 3.0 et OpenGL® 1.5, les programmeurs peuvent désormais développer des shaders en utilisant les technologies et les techniques suivantes :

Nalu

Nalu: NVIDIA Tech Demo
  • Programmes d’ombrage illimités : Avec CineFX 3.0, les limites de longueur que le matériel imposait aux shaders disparaissent. Les avancées de CineFX 3.0 dans le domaine de la technologie et de la vitesse garantissent une exécution fulgurante des programmes les plus longs.
  • Contrôle de flux dynamique : Nouvelles options de branchement/bouclage et nouvelles fonctions d’appel/retour pour les sous-programmes : jamais les programmeurs n’ont eu un tel éventail de choix à disposition pour écrire des shaders efficaces.
  • Displacement mapping : CineFX 3.0 permet de traiter les vertex avec des textures, ce qui confère à chaque composant, surface ou personnage de la scène une profondeur et un réalisme inédits. Le displacement mapping permet aux développeurs d’apporter des changements subtils à la géométrie d’un modèle en minimisant les calculs nécessaires.
  • Division du flux de fréquence des vertex : Il est possible d’appliquer des effets de manière efficace à plusieurs personnages ou objets dans une scène, ce qui permet de renforcer les distinctions dans des cas où les modèles seraient sinon identiques.
  • Technologie MRT (Multiple Render Target) : Les MRT permettent ce que l’on appelle l’ombrage différé, c’est à dire une technique dans laquelle l’éclairage de la scène est effectué après le rendu de l’ensemble de la géométrie, ce qui élimine les passes multiples. Il est ainsi possible d’obtenir un éclairage photo-réaliste en évitant les délais dus au traitement des pixels qui ne rentrent pas dans les parties visibles d’une image.

Des effets spéciaux de pointe
Avec la puissance supérieure fournie par le moteur CineFX 3.0, les développeurs peuvent agrémenter leurs jeux d’effets et de propriétés plus saisissants que jamais. Ils peuvent ainsi exploiter la diffusion des surfaces sous-jacentes ou subsurface scattering pour obtenir des surfaces ou une peau d’une profondeur et d’une translucidité réalistes ; doser les ombres douces pour créer des effets d’éclairage sophistiqués ; représenter avec précision les ombres sur le sol et les éléments du décor ; peaufiner l’illumination globale pour un éclairage d’un photo-réalisme incroyable. Sans compter que tous ces effets peuvent être combinés pour créer des scènes croustillantes de détails plus vrais que nature, qui mettront vraiment le joueur dans le bain.  

NaluTout porte à croire que le moteur NVIDIA CineFX 3.0 haussera la créativité des programmeurs à un nouveau niveau. Avec une prise en charge intégrale de DirectX 9.0 Shader Model 3.0, les derniers GPU GeForce donneront naissance à une nouvelle génération de jeux d’un réalisme sans précédent où les mondes numériques atteindront une complexité inimaginable et où des personnages réalistes évolueront dans des décors qui n’auront rien à envier aux films. S’il était auparavant impossible d’obtenir des effets complexes sans sacrifier la performance et la précision à cause des nombreuses passes de calcul qu’exigeaient les shaders longs, la série NVIDIA GeForce 6 et le moteur CineFX 3.0 permettent désormais d’obtenir des effets renversants sans compromettre la performance.

 



 
 
 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest