Actualités

Le Supercomputing Center de Barcelone va déployer le premier supercalculateur hybride CPU/GPU ARM

 
 

Le système prototype associé à l'efficacité énergétique des CPU ARM Tegra et des GPU CUDA fait avancer l'Europe vers le calcul Exascale

NVIDIA Corporation:   
Stéphane Quentin
Southern Europe Product PR Manager
NVIDIA
Email: squentin@nvidia.com
Direct: +33 1 55 63 84 93

Agence de Relations Presse   
OXYGEN
Christophe Dugenet
nvidia@oxygen-rp.com
Tél : +33 141 11 23 91
www.oxygen-rp.com

SEATTLE, Washington - SC11 - 14 octobre 2011 - NVIDIA a annoncé que le Supercomputing Center de Barcelona (BSC) développe un nouveau supercalculateur hybride qui, pour la première fois, utilise l'efficacité énergétique et la faible puissance des CPU Tegra™ de NVIDIA® fondés sur l’architecture ARM, combinées aux performances élevées des GPU CUDA® de NVIDIA.

Le BSC organise le développement du premier grand système basé sur cette technologie avec, pour objectif à court terme, de démontrer que son efficacité énergétique est deux à cinq fois meilleure par rapport aux systèmes les plus efficaces disponible aujourd'hui. Le BSC exposera publiquement la conception du système pour la première fois sur le stand 235 à la SC11 Conference de cette semaine, qui se déroule du 14 au 17 novembre à Seattle, Washington.

Le but fondamental du BSC est d'offrir des performances de niveau exascale tout en utilisant 15 à 30 fois moins d'énergie que les architectures de supercalculateur actuel. Ce projet appelé « Mont-Blanc Européen » explorera la prochaine génération des architectures HPC et développera un portefeuille d'applications exascale qui fonctionnent parfaitement sur ces types d’architecture à grande efficacité énergétique.

"Dans la plupart des systèmes actuels, les CPU consomment à eux seuls une grosse partie de l'énergie, souvent 40% ou plus", a déclaré Alex Ramirez, Chef du Projet du Mont-Blanc. "En comparaison, l'architecturedu projet Mont-Blanc s'appuiera sur des accélérateurs de calcul à haut rendement énergétique et sur des processeurs ARM utilisés dans les systèmes embarqués et mobiles pour atteindre d’ici 2014 une amélioration de l'efficacité énergétique de 4 à 10 fois supérieure."

Pour soutenir la demande croissante d’initiatives semblables basées sur ARM dans le monde, NVIDIA a également annoncé des projets pour déployer un nouveau matériel et un kit de développement logiciel. Le kit, avec un matériel développé par le SECO , disposera d'un CPU quad core ARM Tegra 3 de NVIDIA accéléré par un GPU NVIDIA. Il sera disponible au premier semestre 2012, et sera pris en charge par la boîte à outils de programmation parallèle de NVIDIA CUDA.

En reconnaissance de son travail de pionnier, exploitant les GPU NVIDIA et la technologie CUDA, pour mener des programmes de recherche et d'enseignement à travers des disciplines scientifiques, le BSC a été nommé centre d'excellence CUDA de NVIDIA. Ce dernier récompense et favorise la collaboration avec les principales institutions à la pointe de la recherche sur le calcul parallèle.

Le BSC rejoint un réseau d'élite de 14 institutions du monde entier qui font progresser la prise de conscience du calcul parallèle et donne les moyens aux universitaires et aux scientifiques de mener des recherches cruciales. Pour plus d'informations sur le programme du Centre d'excellence CUDA de NVIDIA, visitez le site : http://research.nvidia.com/content/cuda-centers-excellence .

À propos du projet du Mont-Blanc
Le projet du Mont-Blanc réunit un consortium purement européen qui rejoint les fournisseurs de technologies industrielles et les centres de calcul intensif de recherche : Bull, étant le principal fournisseur de système HPC, ARM, le leader mondial des processeurs haute performance embarqués et Gnodal, partenaire d'interconnexion qui travaille activement sur l'évolutivité et l'efficacité énergétique de ses nouveaux produits. Outre les fournisseurs de technologie, Mont-Blanc réunit les centres de supercalculateurs parmi les quatre partenaires d'hébergement Tier-0 de PRACE qui jouent un rôle central dans les logiciels système et le développement d'applications exascale: l'Allemagne (Forschungszentrum Jülich, BADW-LRZ), la France (GENCI, CNRS) , l'Italie (CINECA), et l'Espagne (BSC).

À propos de BSC
Le Barcelona Supercomputing Center (BSC, www.bsc.es ) héberge le MareNostrum, l'un des seuls supercalculateurs installés dans un bâtiment rénové de style ancienne chapelle. Sa mission est de rechercher, développer et gérer des technologies de l'information afin de faciliter le progrès scientifique. Avec cet objectif, le centre travaille sur des domaines de recherche en sciences informatiques, sciences de la Vie, sciences de la Terre et avec des applications de calcul en sciences et en ingénierie. Dans le cadre de cette approche multidisciplinaire, le BSC héberge un grand nombre de chercheurs et d'experts en matière de HPC (calcul haute performance), qui facilitent le progrès scientifique en collaboration avec les ressources de pointe en calcul intensif. Plus de 350 personnes travaillent au BSC sur la recherche, parmi lesquels 100 sont basés hors de l'Espagne.

Ce centre de calcul espagnol multidisciplinaire a été créé par un consortium constitué par l'actuel Ministère de la Science et l'Innovation (MICINN), par le Ministère de l'Économie et des connaissances du gouvernement local de Catalogne et par l'Université Polytechnique de Catalogne/Barcelone Tech ( UPC). Il est dirigé par le professeur Mateo Valero.

À propos de NVIDIA
NVIDIA (NASDAQ : NVDA) a révolutionné le monde de l’informatique en inventant le processeur graphique ( GPU ) en 1999. Aujourd’hui, les nouveaux processeurs NVIDIA boostent une grande gamme de produits allant des smartphones aux supercalculateurs. Les processeurs mobiles de NVIDIA équipent les téléphones portables, les tablettes et les systèmes automobiles d'information/divertissement. Les joueurs PC profitent des GPU NVIDIA pour vivre une expérience époustouflante et immersive. Les professionnels les utilisent - entre autres - pour créer des effets spéciaux pour l’industrie du cinéma et pour concevoir des produits allant des clubs de golf aux avions de ligne. Quant aux chercheurs, ils exploitent la puissance des GPU pour repousser les frontières de la science avec le calcul haute performance. NVIDIA détient actuellement plus de 2100 brevets d’invention, qui ont donné naissance à des évolutions incontournables de l’informatique moderne. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.nvidia.fr.

Certaines déclarations contenues dans ce communiqué de presse, y compris, mais non limité à des déclarations comme: l'impact, les avantages et les performances de la technologie NVIDIA Tegra, les CPU ARM et les GPU NVIDIA CUDA et les effets des brevets de la société sur l'informatique moderne sont des énoncés prospectifs qui sont assujettis à risques et incertitudes qui pourraient entraîner des résultats sensiblement différents que les attentes. Les éléments importants qui pourraient donner lieu des résultats réels différents sont : la conjoncture économique mondiale, notre dépendance envers des tiers à fabriquer, assembler, conditionner et tester nos produits; l'impact du développement technologique et de la concurrence, le développement de nouveaux produits et de nouvelles technologies ou les améliorations de nos produits et de nos technologies; la confiance du marché pour nos propres produits ou pour ceux de nos partenaires; la conception, les défauts de fabrication ou de logiciels, les changements dans les préférences ou les attentes des consommateurs, les changements de normes de l'industrie et des interfaces, la perte inattendue de performance de nos produits ou technologies une fois intégrés dans les systèmes, ainsi que d'autres facteurs détaillés de temps à autre dans les rapports que NVIDIA dépose auprès de la Securities and Exchange Commission, ou SEC, y compris son formulaire 10-Q pour l'exercice financier terminé le 31 juillet 2011.Des copies des rapports déposés auprès de la SEC sont affichées sur le site Web de la société et sont disponibles auprès de NVIDIA sans frais. Ces énoncés prospectifs ne sont pas des garanties de performances futures et ne sont valables qu'à la date des présents et, sauf si la loi l'exige, NVIDIA décline toute obligation d'actualiser ces énoncés prospectifs pour refléter des événements ou circonstances futurs.

###

© 2011 NVIDIA Corporation. Tous droits réservés. NVIDIA, le logo NVIDIA, CUDA et Tegra sont des marques commerciales et/ou des marques déposées de NVIDIA Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Les autres noms de produits et de sociétés peuvent être des marques déposées des sociétés respectives auxquelles ils sont associés. Caractéristiques, prix, disponibilité, et spécifications sont sujets à changement sans préavis.



 
 
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest